• L'écorche espoir.

    Je marche à l'ombre d'un rêve sous miroire
    Cannibal au coeur noir, je m'assume sous désespoir
    Me dévoilant sous couverture, je dévore l'âme des folies dérisoires

    J'arrache à pleine dents la peau des rêves d'autrefois;
    Je suis un homme qu'importe ma couleur
    Blanc ou noir, seul le rouge calme mes ardeures
    Dissequant les méandres du bonheur, je m'impose roi.

    Je ne me cache pas j'arbore vos craintes à ma couronne,
    Loin du luxe, je vous bois, pompe comme un ivrogne,
    Alors je glousse empoignant votre coeur à pleine main,
    Sèmant dans vos yeux, l'effroie que le jour emprisonne sur mon chemin.

    Je suis un homme noir, vos larmes perlent ma peau,
    Mes crimes irriguent votre destin comme l'encre pleure ses mots,
    Je suis un homme noir, qui façonne le rêve à coups de couteaux,
    Rêvons de demain jusqu'à ce que ma vie nourisse vos maux.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :